accueil
La performance technique au coeur de l'équilibre écologique
Revue de Presse
    ATS
    n°175 - Octobre 2016

    Horticulture et Paysage

    Noues végétalisées : palier l’imperméabilisation des sols
    ATS
    Hors-Série - Juillet 2016

    CHANTIERS DE FRANCE

    AquaTerra Solutions : Géo-alvéoles XXL
    ATS
    n°5869 Mai 2016

    Le moniteur

    Fagots de fibres épuratoires
    ATS
    n°389 Mai 2016

    Paysage actualité

    Fascines en fibres de bois
    ATS
    n°5 - Avril 2016

    SolScope Mag

    Confinement des terres et granulats par géoalvéoles
    ATS
    n°40 - Avril 2016

    Egis contact

    Le parc du Heyritz, nouveau poumon vert de Strasbourg
    ATS
    n°170 –Mars 2016

    Horticulture et Paysage

    Géoalvéoles, la seconde peau des sols
    ATS
    n°118 - Mars 2016

    Matériel & Paysage

    Génie écologique et végétal
    ATS
    n°70 - Mars 2016

    Profession Paysagiste

    Géoalvéoles, la seconde peau des sols
    ATS
    n°69 - Fev 2016

    Profession Paysagiste

    Gabions : structurez le jardin en un temps record
guide
Qu’est-ce que le Génie végétal

Qu’est que le génie végétal ?

Le terme « génie végétal » définit l’ensemble des connaissances et des techniques (applications, conception, réalisation) utilisant le végétal pour la protection des sols contre l’érosion et pour la stabilisation des berges et des talus. D’autres termes tels que bio-ingénierie, génie écologique, génie biologique, techniques végétales, sont également utilisés à cette fin (voir « 3. Termes employés pour décrire les techniques végétales »).

Le génie végétal est une technique hybride développée à partir de connaissances scientifiques diverses faisant principalement appel à la biologie, la botanique, la mécanique des sols et l’hydraulique. Ainsi, à partir de l’étude de la croissance et du développement de certaines espèces de plantes ou arbustes, ces techniques ont été mises au point pour utiliser le végétal comme matériau de base dans la construction d’ouvrages dont le but est de protéger les sols contre l’érosion, de les stabiliser et de les régénérer, et sont notamment utilisés dans le cadre d’aménagement de berges… . Elles constituent une alternative douce aux techniques traditionnelles lourdes de génie civil.

Lire les chapitres :

1. Historique

2. Pourquoi privilégier la bio-ingénierie, les techniques douces ou mixtes ?

3. Termes employés pour décrire les techniques végétales

4. Intérêt et limites des techniques de génie végétal

5. Période optimale d’intervention